Souffrances de la petite enfance d’Erik Satie

Escalier menant à la "petite fille aux grands yeux verts"Comme le dirait Henri Sauguet, comprendre « l’inexplicable » Erik Satie est compliqué. Certains biographes ont relevé avec brio ce défi sans tomber dans les pièges des systèmes philosophico-esthétiques. C’est le cas de Jean-Pierre ARMENGAUD auteur de plusieurs publications sur Erik Satie, pianiste, musicologue, ancien professeur-associé à l’Université de Paris IV-Sorbonne qui a donné une interview en deux parties sur YouTube à Culture Sphère intitulée « Erik Satie l’inexplicable »

Partie 1 https://www.youtube.com/watch?v=TTMq8xrPqOM

Partie 2 https://www.youtube.com/watch?v=o8ulAntJT3s

Jean-Pierre Armengaud a ainsi balayé la vie complète de cet HomériK compositeur, égaré sur la plage, qui contemple les rives de Sparte. Il commence dans la première partie de cette interview par les tourments de son enfance.

Reprenons-les et tentons d’y voir plus clair sur cet abandon, « à droite et à gauche » mais si possible avec « lunette ».

En effet, Satie disait qu’il en avait « eu plus que sa dose ». Il s’est ainsi interrogé sur son arrivée sur terre. Il se demandait si on l’y avait envoyé pour s’amuser ou mis là pour oublier les mystères de l’au-delà dont il ne se souvenait plus. « N’y suis-je pas opportun ? » lançait-il…

Lire la suite

Pourquoi Erik Satie est-il si populaire ?

Au_Chapeau_Melon

 

Erik Satie (1866-1925) est un des compositeurs les plus écoutés dans le monde. Un des plus repris aussi. Qu’est-ce qui nous fascine tant chez ce musicien ?

 

Le deux juillet dernier, la harpiste italienne Kety Fusco sortait son dernier titre intitulé Ma Gnossienne. Comme son nom l’indique, cette musique est une reprise pour harpe électronique et nappe de synthés de la première Gnossienne d’Erik Satie. Une des oeuvres les plus célèbres du compositeur français qui semble puiser son inspiration dans une Antiquité grecque imaginaire ou comme le dirait mieux le musicologue Vladimir Jankélévitch, dans un « primitivisme archaïsant, un temps immobile ».

La suite : France Musique

Résistances satiesques : faisons le geste barrière V  de « Vexations » !

Erik_Satie_Verre

Oui « Vexations » c’est un signe! Il peut avoir diverses significations selon son contexte et la façon dont il est fait… « Vexations » peut représenter le V de Victoire, du salut, de la paix, le V en forme de poire avec des oreilles d’âne, le V comme des guillemets, comme une mise entre parenthèses….

« Vexations » est créé par Erik Satie en 1893, avec une valeur musicale avant-gardiste, mais aussi par réaction aux diverses vexations qu’il a subies (voir ci-après sa « lettre contribution »…).

Grace à son ami Henri Sauguet, John Cage artiste américain, compositeur, plasticien redécouvre en 1949 « Vexations » qu’il interprète 840 fois, en 1963, mettant en évidence un manifeste esthétique. Depuis des marathons pianistiques s’organisent autour de cette œuvre dans le monde entier…

En 2001, pendant la crise de l’Argentine, le conservatoire de musique de Buenos Aires a voulu résister aux coupes sombres budgétaires dans le champ de l’éducation par une performance. Cela s’est appelé Vexations X 8  car cela a duré une semaine. Les 840 fois sont largement dépassées !

L’élément de la protestation est alors dans la durée. Plus longtemps la vexation est jouée, plus efficace elle est. Cette musique a trouvé un moyen d’actions et de transformations sociales. Plusieurs années plus tard, des postes seront attribués par des concours au conservatoire et les ressources éducatives seront augmentées.

Une nouvelle performance aura lieu 10 ans plus tard à Buenos Aires. Elle ne sera plus une contestation, elle deviendra un hommage, une réminiscence et retrouvera sa valeur musicale.

Alors que nous a apporté la performance des vexations au pays du soleil levant, à Kiyosato, mercredi 3 février ? Quel signe prend « Vexations » en 2021 ?

Lire la suite

Interprétation de  » Vexation » au Japon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mercredi 3 février à partir de 14 heures jusqu’à ce que l’on joue ce motif 840 fois.

Lieu: Hall of Halls à Kiyosato au Japon https://hallofhalls.com/
Live streaming:https://youtu.be/ry7xrKedWSw

Organisé par MuseuM Concert Series,
Avec l’association “ Objet a”

Interprètes:

Wataru IWATA, Sachiko KAWANO, Masakazu YAMAMOTO, Kaoli YAMAMOTO, Mamoru YAMAMOTO, Mana FUKUI, Keitaro YAMAGUCH

NOTE DE L’AUTEUR:
Pour se jouer 840 fois de suite ce motif, il sera bon de se préparer au
préalable, et dans le plus grand silence, par des immobilités sérieuses.
NOTE FROM THE AUTHOR:
To play this motive 840 times in succession, it would be right to prepare oneself previously,
and in the most dead silence, by earnest immobilities.

著者からの注意事項:
真摯な不動性による全くの静寂の中で、このモティーフを840回連続で演奏するためには、前もって準備しておくとよいでしょう。

Lire la suite