Spectacle « Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde »

 

 

 

 

 

 

 

 

Erik Satie fut un compositeur hors norme. Avant-gardiste virtuose, il composa des musiques aujourd’hui jouées dans le monde entier, telles les célébrissimes Gymnopédies.
En homme libre, il fit de sa vie un véritable roman, avec humour et légèreté, et fut l’ami des grands artistes de son époque : Debussy, Cocteau, Picasso, Ravel…
« Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde » conte la vie de cet homme original, à travers une fiction pleine d’ironie, surprenante, musicale, esthétique… à l’image du compositeur.
Ancien pensionnaire de la Comédie Française, Elliot Jenicot compose ici un magnifique duo avec la jeune et talentueuse Anaïs Yazit.

Lire la suiteSpectacle « Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde »

Concert en forme d’anniversaire…

 

 

 

 

 

 

 

 

Erik Satie, personnalité hors normes du monde de la musique. Ironique, visionnaire, intransigeant, provocateur… mais indispensable! Célébrons l’anniversaire de ce musicien « médiéval et doux, égaré dans son siècle », comme disait son ami Claude Debussy!
Œuvres d’Erik Satie et Claude Debussy.

Concert le vendredi 17 mai 2019 à 20h30

Eglise protestante de Charenton,
12 rue Guérin
94220 Charenton-le-Pont

Plein tarif : 15 euros
Tarif réduit : 10 euros
Enfant de moins de 12 ans : Gratuit

David Montague : Fin

Ecoutez d’abord :

N’est-ce pas charmant? Semble un peu flou? Dommage pour ça. Moments difficiles : Mes ressources économiques sont très limitées et du fait que la plupart de mes instruments (dont un violoncelle) ont été tragiquement volés avec mon matériel vidéo non primitif… Je devais jouer sur quelque chose. Et tout ce que j’avais était un violon. Maudits! Mais Satie avait des ressources économiques très limitées, et cela ne l’a jamais empêché d’explorer bravement le grand inconnu musical.

Solution sensée : se promener avec un marteau dans la poche … encore une fois, tout comme M. Satie, il est à la fois une source d’inspiration pratique et artistique!

Ok, c’est assez de ça. Il est temps d’être clément et d’arrêter de cracher ce français mal rédigé (encore une fois, pardon!) Mais j’espère que les gens apprécieront mes œuvres bien intentionnées de violon, de flûte, d’art et de science-fiction steam-punk. En tout état de cause, il s’agissait d’un petit essai plutôt cathartique.

Suite :

Lire la suiteDavid Montague : Fin