Conférence en forme de poire

Conference Poire

Conférence en forme de poire. Où l’économie est prise au pied de la lettre, une évidence : comédien et musicien sont
membres de l’OuLiPo et OuMuPo !
Où nous entendrons une conférence sur Erik Satie. Sa vie. Son oeuvre. Sa mémoire. Mais voilà, le conférencier est perturbé par un professionnel de la compression, qui entend raccourcir l’exposé, tout autant que compresser les partitions, et tout particulièrement la première gymnopédie. On gagnera ainsi du temps. On évitera les répétitions. On évitera les répétitions.
Vivons vieux, vivons mieux. Droit à l’essentiel. Vivons aux temps modernes !
Comprimons ! Primons ! Rimons ! Rions !

Lire la suite

Parade, le nouveau film d’animation de Koji Yamamura

Parade de Satie, le nouveau film d’animation de Koji Yamamura sort en 2016. Voici le trailer.

« Parade » de Satie bande-annonce / Satie’s « Parade » trailer / サティの「パラード」予告編 from Koji Yamamura on Vimeo.

Musique et texte – ‪#‎ErikSatie‬ (1866-1925)
Musique interprétée par Willem Breuker Kollektief
Arrangé par Willem Breuker (1944-2010)
Réalisé et animé par / Directed & animated by Koji Yamamura
© 2016 Yamamura Animation

Musée d’Orsay : C’est tout Satie

Pascal Roge
Pascal Rogé

« Tout le monde vous dira que je ne suis pas un musicien. C’est juste. » Ce propos extrait des Mémoires d’un amnésique (1912) souligne le côté marginal de Satie et l’irréductible sens de la dérision qui traverse toute son oeuvre.

Pour les 150 ans de sa naissance, l’auditorium offre une occasion rare d’entendre, en six concerts, toute sa musique pour piano seul, au-delà des pièces comme les célébrissimes Gymnopédies et Gnossiennes. Au clavier se succéderont des défenseurs de longue date de l’oeuvre du « sage d’Arcueil », tels Anne Queffélec et Pascal Rogé, et des artistes de la jeune génération, comme David Kadouch ou Gaspard Dehaene. On découvrira aussi Satie orfèvre des mots, à travers un spectacle fort et original d’Agathe Mélinand, conçu à partir de textes de Satie lui-même.

Plusieurs dates : Musée d’Orsay

Danse : Relache

Relache

Les Ballets suédois, Merce Cunningham et Noé Soulier réunis en une seule soirée, tel est le pari un peu fou et pour tout dire réussi du CCN – Ballet de Lorraine. Paris – New York – Paris est un voyage dans le temps de la danse autant qu’un acte de modernité.

Relâche, « ballet instantanéiste en deux actes » de Francis Picabia et Erik Satie créé en 1924 à Paris, aurait pu rester aux oubliettes de l’histoire ; pour ce spectacle, René Clair fit un film prodigieux de burlesque et d’inventivité baptisé Entr’acte qui fit date. Présenté ici au cours de la même soirée, partie intégrante de ce ballet renversant, il a gardé sa force intacte.

Lire la suite