Danse Contemporaine : Drôle d’oiseau à Argentan (Orne)

{lang: 'fr'}

DanseDroleOiseau

Le 17 avril 2014 au Quai des Arts à Argentan

Drôle d’oiseau plonge les spectateurs dans l’univers onirique d’Erik Satie. Légère et sensible, cette pièce propose une vision poétique et décalée du monde « Satien ». Une création insolite comme le serait une invitation à un voyage inédit, une itinérance poétique.

Compagnie : Dernier Soupir
Conception : Sophie Quénon
Distribution : Sébastien Laurent, Cécilia Emmenegger et Samuel Watts

Libre penseur, poète, arpenteur de rues, mais avant tout chercheur dont le laboratoire était la musique, Erik Satie est le personnage qui inspire cette pièce. De Satie, la chorégraphe Sophie Quenon retient un sens certain de l’innovation, du détail, un laboratoire d’émotions… Une attitude « complaisamment solitaire » comme il aimait à se décrire. Satie, c’est l’homme aux parapluies, l’homme au chien, Suzanne et l’amour… Un capharnaüm très organisé, une suite d’élucubrations poétiques menant à Drôle d’oiseau.

Le Quai des Arts
Rue De La Feuille
61200 Argentan
 
Tel : 02 33 39 69 00

Site internet : www.quaidesarts.fr

« L’inconnu d’Arcueil » l’enregistrement intégral sur Spotify

{lang: 'fr'}

Retrouvez sur Spotify et aussi sur Deezer l’intégralité du meilleur document sonore entièrement consacré à Erik Satie, les témoignages de ceux qui l’on connu, les anecdotes illustrés par de nombreuses séquences sonores, enregistrement réalisé en 1965 par France Culture  :

Erik Satie l'Inconnu d'Arcueil

N’hésitez pas à relire quelques articles de notre site, désormais de nombreux albums cités peuvent être écoutés entièrement et gratuitement.

Hommage – Madeleine Malraux, une grande dame disparaît

{lang: 'fr'}

Madeleine Malraux

Pianiste, elle aurait eu cent ans le 7 avril prochain. Elle s’est éteinte il y a quelques jours. Sa famille lui a dit adieu dans l’intimité. On l’avait revue il y a très peu de temps, en concert avec François Marthouret. De très beaux moments pour une femme à la vie romanesque.

Elle s’appelait Malraux comme Roland Malraux et comme André Malraux. La guerre a profondément marqué le destin de la jeune femme.
Mais c’est d’abord à la musicienne que l’on veut rendre hommage. Née le 7 avril 1914 à Toulouse, dans une famille d’industriels mélomanes, Madeleine Lioux avait été admise dès 14 ans au Conservatoire de musique de Paris.

Elle fut l’élève de Marguerite Long et sortit avec un premier prix. Toute sa vie, Madeleine Malraux sera à la fois professeur et concertiste. Elle tenait beaucoup à enseigner, à transmettre.

Dès après la guerre, en 1946, elle ne cesse de se produire. Dès ces années là, elle revivifie Erik Satie et interprète Benjamin Britten, innovant comme elle le fera toujours.

Lire la suite >>

Ps : Merci à Karin Muller créatrice du spectacle EsotErik Satie partagée avec Madeleine Malraux pour le plus grand bonheur de ceux qui aiment Satie.

A table

{lang: 'fr'}

Auberge du Clou

Personnellement, j’ai toujours eu pour l’Art Culinaire une vive admiration, admiration nullement mitigée. Les « plaisirs de la table » sont loin de me déplaire, au contraire ; et j’ai pour la « table » une sorte de respect, plus, même.

Qu’elle soit ronde ou carrée, elle m’apparaît « cultuelle » et m’impressionne comme un grand autel (même « Terminus » ou « Continental », si j’ose dire). Oui.

Pour moi, manger est un devoir, un devoir agréable de vacances, bien entendu ; et je tiens à accomplir ce devoir avec une exactitude et une attention soutenues.

Doué d’un bon appétit, je mange pour moi, mais sans égoïsme, sans bestialité. Autrement dit, je me « tiens mieux à table qu’à cheval » bien que je sois assez bon cavalier.

Mais ceci est une autre histoire, comme le remarque si justement M. Kipling.

Dans les repas, mon rôle a son importance : je suis convive, comme, au théâtre, d’autres sont spectateurs. Oui… Le spectateur a un rôle défini : il écoute et voit ; le convive, lui, mange et boit. En somme c’est la même chose — malgré toute la dissemblance qui existe entre ces deux rôles. Oui.

Lire la suite et laisser un commentaire >>

Page Suivante →