Nouvelles conférences en forme de poire

{lang: 'fr'}

Affiche Conférence en forme de poire

Comme indiqué ici, de nouvelles représentations de la Conférence en forme de poire d’Olivier Salon et Martin Granger sont prévues en décembre 2014.

Elles auront lieu au Théâtre Clavel (3, rue Clavel, Paris 19e), les jeudis, vendredi et samedis à 19h30 et les dimanches à 16h.

Information et réservation via leur site.

Vous pouvez aussi les retrouver sur la page Facebook dédiée, nouvellement créée.

– fg

Blaise Cendrars, la banlieue de Paris

{lang: 'fr'}

cendrars

« De l’allée des Veuves aux Pavillon des Délaissés, l’écart n’est que d’un petit siècle, et malgré la longueur du trajet par les souterrains, cet écart était absorbé si je m’enfournais avenue Montaigne, où j’habitais, dans la bouche d’un grand collecteur, avec mes amis, les égouttiers, pour émerger dans les anciennes carrières de Montrouge, porte d’Orléans, sortant des catacombes sans âge de Paris pour m’engager dans cette sente tortueuse, également sans âge (en somme, le tracé sud des Romains, leur voie d’invasion) qui traverse les terrains vagues chers aux campements gitanos, en direction d’Arcueil, où je pensais pouvoir surprendre un jour Erik Satie chez lui.

Lire la suite et laisser un commentaire >>

Mémoire d’un amnésique – Petit opéra comique sans lyrics

{lang: 'fr'}

ErikSatieGF

Un petit opéra comique sans lyrics
écrit et réalisé par Agathe Mélinand
MUsiqUe et Mots erik satie

Quand on pense à Satie, on pense Gnossiennes et Gymnopédies, on pense au parapluie noir, au costume de notaire, au canon qu’il tire avec Picabia dans Entr’acte de René Clair. Quand je pense à Satie, j’entends la machine à écrire en percussion de Parade – ballet réaliste – je joue à Sports et divertissements, au Yachting et à La Pêche, je pense à celui qui, parti d’Honfleur à douze ans, est mort à Arcueil où il s’occupait si gentiment des petits. Enfantillages pittoresques en bas de la chambre sans eau où il vécut quinze ans entre cageots et pianos. Scandaleux ? « Plus de scandale ! Les scandales sont trop scandaleux et scandalisent tout
le monde ! » Quand je pense à Satie, je pense à Debussy qui l’aimait tant, aux Préludes flasques et à la Musique d’ameublement. Mon Satie est celui qui rageait, qui buvait, qui marchait tant et tant, qui racontait des histoires et se taisait, qui jalousait, qui écrivait et de la musique et des mots. Toujours En habit de cheval, tiré à quatre épingles mais sans chemise… « Passons. Je reviendrai sur ce sujet. » Mon Satie est celui qui ne respirait pas « sans avoir auparavant fait bouillir son air », celui qui conseillait : « Si vous voulez vivre longtemps, vivez vieux… » Nous sommes comme le parapluie d’Erik Satie. Bien tristes de l’avoir perdu.

Agathe Mélinand

THÉÂTRE GÉRARD PHILIPE de Saint-Denis (93)

du 6 au 24 novembre 2014

Lire la suite et laisser un commentaire >>

Conférence en forme de poire

{lang: 'fr'}
Benoît Richter, Olivier Salon et Martin Granger.

Benoît Richter, Olivier Salon et Martin Granger.

Avec leur pièce Conférence en forme de poire, Martin Granger et Olivier Salon ont réussi le pari de conjuguer l’esprit d’Erik Satie avec la folie oulipienne.

Le synopsis donne le ton :

De la compression universelle du travail
Une docte conférence sur la vie et l’œuvre du compositeur Érik Satie est brusquement squattée par une autre présentation, celle d’un informaticien venu vendre une start-up spécialisée dans l’optimisation des ressources et du temps de travail. Ce télescopage entre le conférencier et le geek va voir s’imbriquer la première Gymnopédie de Satie, les algorithmes de compression informatique, la réduction des coûts, les infortunes (anthumes et posthumes) du compositeur, les images subliminales ou encore l’OuLiPo. La musique de Satie se trouvera finalement assez malmenée par le SRX 3000, ordinateur dernier cri et fleuron de la société Process Optimisation Performance, jusqu’à l’ultime compression qui mettra tout le monde d’accord. En somme, une véritable conférence en forme de poire.

 

Lire la suite et laisser un commentaire >>

La Musique à la Belle Époque d’avant 1914

{lang: 'fr'}

Affiche-Satie

 

En deuxième partie, Karl Baraquin, interprétera les Sports et Divertissements avec récitantes et projection.

Vendredi 3 octobre,

La Musique à la Belle Époque d’avant 1914

40 Rue des Peupliers,

75013 PARIS à 19 H – Entrée Libre sur simple inscription à clubmusical@orange.fr

 

Page Suivante →