A propos

Bienvenue sur le site consacré à Erik Satie

Erik Satie est aujourd’hui populaire et apprécié, reconnu comme le précurseur d’un style bien personnel qui voulait s’éloigner d’un romantisme académique à une époque encrée dans ses principes, Erik Satie est attachant par sa personnalité originale. Son humour si particulier voire ironique est l’un des traits de son caractère, son talent naturel lui a permis de fréquenter de nombreux artistes importants de son époque comme  Debussy, Stravinsky, Picasso et bien d’autres. Satie intrigue, Satie fascine.

L’objectif de ce site qui s’adresse à tous est de :

  • Réunir un ensemble de documents visuels ou sonores, enregistrements, documents divers, coupures de journaux ou de presse, partitions, manuscrits, correspondances, …
  • Informer sur les principaux événements en rapport avec Erik Satie, concert, programmes et projets, ..
  • Dialoguer, échanger, informer et communiquer sur la vie de cet artiste à l’aide de ce site

Ce site est ouvert à tous, vous pouvez participer,  poser des questions, partager vos informations ou votre passion pour ce musicien, son entourage et son époque fascinante.

10 réflexions au sujet de « A propos »

  1. Quelqu’un saurait-il me dire ce qu’est devenu “le placard” ? Peut-on le visiter ? Y reste-t-il des vestiges de l’homme au chapeau melon ?
    Merci

    • Le placard est fermé depuis une dizaine d’année et il ne reste malheureusement rien de sa chambre qui depuis est louée. Pendant son ouverture Ornella Volta animait et organisait quelques événements dans ce lieu fort original.

  2. Supongo que quedó desafectado por su convalecencia cuando se alistó al ejercito, antes de la guerra para huir de su madrastra y escapar del conservatorio. Quedando descalificado para tales fines militares. Pero en esa convalecencia compuso las geniales ” Gymnopedies.

  3. Bonjour

    je voudrais savoir dans quels écrits ou quel(s) extrait(s) de texte(s), Erik Satie parle-t’il de “la petite fille aux grands yeux verts” ?

    merci pour l’information !

  4. Bonjour.

    /14-18. Satie, né en 1866, avait 48 ans en 1914 . il n’était donc plus mobilisable.
    En revanche, y a t il des docs qui le positionne/ cette guerre???
    On a l’impression d’artistes ( géniaux, au demeurant) trés loin de ce conflit…
    Si vous avez des infos…

  5. Bonjour,
    je voudrai d’abord vous remercier pour ce site consacré à Erik Satie, je redécouvre sa musique et surtout l’homme qui me touche beaucoup…Comment a t-on put laissé un si grand Monsieur “galéré” durant presque toute sa vie ? Les injustices sont hélas monnaies courantes ici bas et elles continues…impossibilité de “visiter” le “placard” à Montmartre, idem pour son logement d’Arcueil etc…seul sa maison natale d’Honfleur devenue musée est accessible apparemment. J’aurai aimé ressentir certaines vibrations dans ces lieux ou il aurait vécu (et non par curiosité) Hélas, en parcourant votre site je me rends compte que cet espoir restera vain. Il me reste à l’écouter, sa musique, sa générosité, son honnêteté, son amour, sa grandeur d’Ame…Merci de nous faire “grandir” M. Satie…

  6. J’ai lu que Satie accompagnait parfois ses textes et ses partitions manuscrites de dessins, ou de petits gribouillages, genre « vignette ». Je serais curieux de voir ça. Savez-vous où l’on peut les trouver ? D’avance merci.

  7. bonjour,
    j’arrive un peu tard Woll mais j’ai quelques precisions sur ce que tu demandes. Je cite Darius Milhaud : “Il avait rangé dans une vieille boite à cigares plus de quatre mille petits bouts de papier de la grandeur d’une carte de visite, sur lesquels il avait fait des dessins étranges et calligraphié d’extravagantes inscriptions. Il y évoquait des rivages enchantés, des étangs, des marais au temps de Charlemagne, il y faisait souvent allusion au diable ou à un sorcier qui habitait dans un « château en fonte, genre gothique » il avait aussi tracé avec un soin extrême des plans minuscules d’un faux Arcueil où la ruelle du Diable voisinait avec la place Notre-Dame. Du reste il y avait
    sur la grille de la maison qui faisait face à la sienne une inscription à la craie : « cette maison est hantée par le diable »… Le jour de la vente, les amis de Satie décidèrent d’acquérir tout ce qui revêtait un caractère personnel.
    Désormière, à côté du commissaire-priseur, tout en poussant les enchères, surveillait et rachetait ce qui était susceptible d’intéresser les amis. Tous ces manuscrits, en partie, sont maintenant à la « Dumbarton Oak library » à Washington.)”

    Voilà, j’espere avoir aider un peu un amoureux de Satie, ces manuscrits sont à la bibliothèque Nationale, soit aux USA, soit chez les amis intimes de Satie (ou leurs descendants…) C’est Conrad Satie en personne qui donna tout les manuscrits en sa possession à Darius M.

    • Et on peut ajouter que Darius M. a vendu beaucoup de manuscrits et partitions au USA (Selon Ornella Volta, presque tout). Malheureusement Conrad Satie a été victime d’un cambriolage et beaucoup de documents et photos ont été emportés.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.