Théâtre : Erik Satie ou l’inconnu d’Arcueil

Quand on évoque ce compositeur, la plupart des gens vous citent les Gymnopédies, les faux cols, les parapluies, et sa « dinguerie » fantaisiste.
En fait, Satie a été le précurseur de la plupart des grands courants artistiques du 20e siècle : de l’impressionnisme au néo-classicisme, en passant par le dadaïsme, la musique atonale, le minimalisme et le théâtre de l’absurde. Il a initié ces mouvements sans avoir jamais adhéré à aucun d’entre eux.
Cet humble orgueilleux, a toujours pris soin de brouiller les pistes. Sa pudeur et son hypersensibilité l’ont amené à se créer un personnage, à s’entourer de mystère, et à se choisir, au milieu des humbles, une retraite dont il refusait l’accès à qui que ce soit. soucieux de ne jamais se répéter, il a obstinément cherché à débarrasser sa musique de tous les stéréotypes en vogue. Toujours plus de simplicité, telle fut sa quête, inlassablement.
Son honnêteté et son intransigeance lui firent dédaigner l’amour, l’argent et tous les compromis. Et s’il est dur d’être incompris de son vivant, la postérité lui a donné, et lui donnera, raison. c’est cette justice que nous voulons lui rendre.
Et, plus qu’une évocation biographique, notre création s’attache à restituer l’esprit du « pauvre musicien d’Arcueil », le style si particulier de ses écrits et son humour qui, chez lui, est vraiment la politesse du désespoir.
Erik Satie avait écrit : « le baron Méduse, c’est mon portrait, mon portrait en pied ». Notre pièce se voudrait, en hommage au « gymnopédiste », une peinture anarchique en trois dimensions, un hologramme cubiste de ce pré-dadaïste, dont on ne cessera jamais de pouvoir faire le tour. Et c’est tant mieux !
Jean O’Cottrell

Lire la suiteThéâtre : Erik Satie ou l’inconnu d’Arcueil

Lecture-spectacle. Le cœur à barbe au Théâtre Pixel à Paris

Satie

Lecture-spectacle : Le cœur à barbe*

Hommage à Erik Satie 150e anniversaire de la naissance de l’artiste

Une lecture-spectacle inédite : Le cœur à barbe, entre piano à coudre, paravent cinématographique et parapluie à papillotes.
# Conception et voix : Philippe Bertin # Harpe : Claire Duchateau-Malzac # Films courts : Claudine Bucourt, Juruna Mallon, Sylvain Trousselle # Improvisation dansée : Luisella Avvinti-Chafik # Costumes : Delphine Zangs #
Avec la participation sonore de Roland Bertin, Sociétaire honoraire de la Comédie-Française.
*La soirée du Cœur à barbe fut la dernière manifestation Dada à Paris, organisé par Tristan Tzara avec la collaboration d’Erik Satie au théâtre Michel, le 6 juillet 1923.

Lire la suiteLecture-spectacle. Le cœur à barbe au Théâtre Pixel à Paris

Conférence en forme de poire

Conference Poire

Conférence en forme de poire. Où l’économie est prise au pied de la lettre, une évidence : comédien et musicien sont
membres de l’OuLiPo et OuMuPo !
Où nous entendrons une conférence sur Erik Satie. Sa vie. Son oeuvre. Sa mémoire. Mais voilà, le conférencier est perturbé par un professionnel de la compression, qui entend raccourcir l’exposé, tout autant que compresser les partitions, et tout particulièrement la première gymnopédie. On gagnera ainsi du temps. On évitera les répétitions. On évitera les répétitions.
Vivons vieux, vivons mieux. Droit à l’essentiel. Vivons aux temps modernes !
Comprimons ! Primons ! Rimons ! Rions !

Lire la suiteConférence en forme de poire

Nouvelles conférences en forme de poire

Affiche Conférence en forme de poire

Comme indiqué ici, de nouvelles représentations de la Conférence en forme de poire d’Olivier Salon et Martin Granger sont prévues en décembre 2014.

Elles auront lieu au Théâtre Clavel (3, rue Clavel, Paris 19e), les jeudis, vendredi et samedis à 19h30 et les dimanches à 16h.

Information et réservation via leur site.

Vous pouvez aussi les retrouver sur la page Facebook dédiée, nouvellement créée.

— fg

Conférence en forme de poire

Benoît Richter, Olivier Salon et Martin Granger.
Benoît Richter, Olivier Salon et Martin Granger.

Avec leur pièce Conférence en forme de poire, Martin Granger et Olivier Salon ont réussi le pari de conjuguer l’esprit d’Erik Satie avec la folie oulipienne.

Le synopsis donne le ton :

De la compression universelle du travail
Une docte conférence sur la vie et l’œuvre du compositeur Érik Satie est brusquement squattée par une autre présentation, celle d’un informaticien venu vendre une start-up spécialisée dans l’optimisation des ressources et du temps de travail. Ce télescopage entre le conférencier et le geek va voir s’imbriquer la première Gymnopédie de Satie, les algorithmes de compression informatique, la réduction des coûts, les infortunes (anthumes et posthumes) du compositeur, les images subliminales ou encore l’OuLiPo. La musique de Satie se trouvera finalement assez malmenée par le SRX 3000, ordinateur dernier cri et fleuron de la société Process Optimisation Performance, jusqu’à l’ultime compression qui mettra tout le monde d’accord. En somme, une véritable conférence en forme de poire.

 

Lire la suiteConférence en forme de poire