Blaise Cendrars, la banlieue de Paris

{lang: 'fr'}

cendrars

« De l’allée des Veuves aux Pavillon des Délaissés, l’écart n’est que d’un petit siècle, et malgré la longueur du trajet par les souterrains, cet écart était absorbé si je m’enfournais avenue Montaigne, où j’habitais, dans la bouche d’un grand collecteur, avec mes amis, les égouttiers, pour émerger dans les anciennes carrières de Montrouge, porte d’Orléans, sortant des catacombes sans âge de Paris pour m’engager dans cette sente tortueuse, également sans âge (en somme, le tracé sud des Romains, leur voie d’invasion) qui traverse les terrains vagues chers aux campements gitanos, en direction d’Arcueil, où je pensais pouvoir surprendre un jour Erik Satie chez lui.

Lire plus

Grenier de la mémoire – France Musique

{lang: 'fr'}

Erik Satie par Man Ray

France Musique consacre deux émissions « Grenier de la mémoire » à Erik Satie

Premier volet, ballade en archives dans le monde mystérieux de « l’inconnu d’Arcueil » avec les voix de Jean Cocteau, Francis Poulenc, Blaise Cendrars… mais aussi Erik Satie incarné par le comédien Laurent Poitrenaux dans la lecture de sa correspondance.

Lire plus

« L’inconnu d’Arcueil » l’enregistrement intégral sur Spotify

{lang: 'fr'}

Retrouvez sur Spotify et aussi sur Deezer l’intégralité du meilleur document sonore entièrement consacré à Erik Satie, les témoignages de ceux qui l’on connu, les anecdotes illustrés par de nombreuses séquences sonores, enregistrement réalisé en 1965 par France Culture  :

Erik Satie l'Inconnu d'Arcueil

N’hésitez pas à relire quelques articles de notre site, désormais de nombreux albums cités peuvent être écoutés entièrement et gratuitement.

Erik Satie, l’inconnu d’Arcueil sur France Musique

{lang: 'fr'}

 

Tous les samedi matin, sur France Musique, dans le magazine Musique Matin samedi , en ce mois de mai, à 8h15, des extraits d’un documentaire radiophonique réalisé pour France Culture en 1965 « Erik Satie, l’inconnu d’Arcueil ». Témoignages, extraits musicaux, textes lus, la radio comme on l’aime!

A ré-écouter également sur le site de l’émission.

Lire plus

Satie par Francis Poulenc

{lang: 'fr'}

 

(…) Erik Satie jouait très rarement du piano. A peine l’ai-je entendu deux ou trois fois, accompagner quelques-unes de ses mélodies et encore, jusqu’au dernier moment, il essayait de s’y soustraire. Le plus souvent, Ricardo Vines, Marcelle Meyer, Auric ou moi-même lui rendions ce service.

Après sa mort, l’état dans lequel on a retrouvé son piano, acheté depuis par Braque, prouve que Satie, toute sa vie étant mystère, ait essayé ses précieuses pièces, sur un piano inconnu d’Arcueil, ce que, à vrai dire, je ne crois guère. (…)

Lire plus

Page Suivante →