Ornella Volta : Une vie consacrée à Erik Satie

Ornella Volta nous a quitté à l’âge de 93 ans ce dimanche 16 aout au matin, elle qui durant une très grande partie de sa vie a étudier, travailler, écrit et mieux fait connaitre Erik Satie auprès du public. Sa longue histoire avec Satie commence par hasard dans les années 60, sa sœur lui demande de profiter d’un voyage à Paris pour lui apporter des informations sur un compositeur français qu’elle connait à peine, Erik Satie, et c’est là que la passion commence, elle consulte le peu d’ouvrage le concernant et quelques années plus tard elle décide de s’installer à Paris pour se consacrer entièrement au compositeur, elle rencontre ceux qui l’on connut, Pierre-Daniel Templier, le premier biographe, et aussi Georges Auric, Man Ray, René Clair, Henri Sauguet, Pierre Bertin et bien d’autres encore, elle réunit tout les documents le concernant, photos, articles, dessins, et aussi sa correspondance qu’elle publie dans l’ouvrage « Erik Satie, Correspondance presque complète » qui obtient le Prix du Jury du Prix des Muses en 2000. Elle publiera de nombreux ouvrages entièrement consacrés à Satie sur des sujets aussi pointus que ses dessins, la danse, tous ses écrits. Devenue Présidente de la Fondation Erik Satie, Ornella Volta ouvre à Montmartre le plus petit musée du monde « Le Placard » que Satie occupa quelques années, faute de subvention le musée ferme mais son travail continue, elle anime conférences, évènements, rassemble une quantité importante de documents qui seront ensuite déposés aux archives de l’IMEC, reconnue comme la biographe la plus importante de Satie, elle s’intéresse aussi aux domaines proches du compositeur, le mouvement DADA, le surréalisme, le groupe des Six pour lesquels elle est régulièrement consultée. Avant tout musicologue Ornella Volta a vraiment contribué à mieux faire connaitre et apprécié Erik Satie injustement mal aimé pendant bien des années. Jusqu’à la fin, elle a travaillé, corrigé avec acharnement malgré la fatigue pour terminer la nouvelle édition des « Ecrits » de Satie. Je l’ai vu rangé, classé, rassemblé, mettre en ordre une quantité de documents impressionnante, voulant être prête pour rejoindre paisiblement celui qu’elle a tant connu et aimé.

André SZEP

La famille Veyssière, gardienne de la mémoire d’Erik Satie

Elle a beau prétendre que sa mémoire lui joue des tours, les anecdotes d’Annette Le Bonhomme-Veyssière à propos d’Erik Satie sont étonnamment précises. Au point, parfois, d’en faire oublier à son interlocuteur que le célèbre pianiste et compositeur est mort il y a quatre-vingt-onze ans !
Si cette habitante de Cachan en sait aussi long sur le musicien, dont a célébré le 150e anniversaire de la naissance tout au long de l’année, c’est parce que son grand-père l’a bien connu. Au début du XXe siècle, Léon-Louis Veyssière vivait en effet au 11, rue de Cauchy, à Arcueil. « Erik Satie, lui, habitait la maison dite « des quatre cheminées », au numéro 22, raconte Annette Le Bonhomme-Veyssière. Durant la guerre de 14-18, à chaque alerte, il venait frapper chez mes grands-parents, et disait : « Je viens mourir chez vous ». Ce à quoi ma grand-mère répondait : « Profitez-en pour venir manger le pot-au-feu ». »

Lire la suiteLa famille Veyssière, gardienne de la mémoire d’Erik Satie

Du Groupe des Six au « boeuf sur le toit »

Le Groupe des 6 en 1929

Jean Cocteau et Francis Poulenc nous parlent de l’influence de SATIE sur Claude DEBUSSY et sur tous les musiciens, l’école d’Arcueil en 1924, le génie de SATIE et celui de SCHOENBERG, l’amitié SATIE DEBUSSY. Le premier concert au Vieux Colombier en 1917 qui réunit les noms des 6 musiciens. Confrontation de Igor STRAVINSKI avec « Parade » de Jean COCTEAU et Erik SATIE. Ce que les « six » écrivaient en 1924. Les poèmes mis en musique : le jeu des affinités. La musique sérielle et dodécaphonique importante : Pierre BOULEZ. – Jean COCTEAU : la parution de « Le coq et l’Arlequin » en 1919, éloge de Erik SATIE.

La naissance de « Les mariés de la Tour Eiffel » – Le scandale – Le titre « Le bœuf sur le toit » dû à Claudel, dont Darius MILHAUD était le secrétaire

Lire la suiteDu Groupe des Six au « boeuf sur le toit »

Emission de radio de 1954 : Ceux qui ont connu Erik Satie

Erik Satie

Ceux qui ont bien connu Erik Satie parlent de son oeuvre et lecture de ses textes par Jean TOPART, Solange CERTAIN, Pierre LATOUR, Jean TEMERSON, Jean Marc THIBAULT, Nelly BENEDETTI, Pierre BERTIN, François CHAUMETTE- Pierre BERTIN, ROLAND MANUEL, Blaise CENDRARS, Francis POULENC, Robert CABY, Henry SAUGUET, Jean ROY, Darius MILHAUD, Valentine HUGO, Jean GUERIN, Gabriel FOURNIER, Georges AURIC, Jean COCTEAU, Georges BRAQUE.

 

Lire la suiteEmission de radio de 1954 : Ceux qui ont connu Erik Satie

Erik Satie : un compositeur militant ?

Erik_Satie_portrait

Le 31 mars 2016, le conseil municipal d’Arcueil vote une subvention pour commémorer le 150ème anniversaire d’Erik Satie, né en 1866, qui vécut dans cette ville. Un élu du Front National prend la parole et affirme que l’argent public ne doit pas servir à honorer un compositeur alcoolique, membre du Parti Communiste. Par delà l’aspect dérisoire de ce scandale, il nous permet de nous interroger : qui était véritablement Erik Satie ? A-t-il par hasard été un compositeur engagé ? Réponse aujourd’hui dans Musicus Politicus…

Lire la suiteErik Satie : un compositeur militant ?