Poésie : Hommage à Erik Satie

Arcueil ! Arcueil !
Sur un ordre de la mairie
On a repeint le ciel à neuf
Et le vieil aqueduc accueille
De folâtres holothuries.

arcueil3cheminees

Voilà si longtemps qu’il est veuf
De la défunte aqueduchesse
Que ses larmes sont sèches
Et archisèches.

D’avoir dansé sous ses arceaux
Le brelan des Gymnopédies,
Plusieurs jeunes filles de Sceaux
En sont encore tout étourdies.

Elles s’évanouissent dans les patronages
Et interrompent, c’est dommage,
Ce morceau en forme d’hommage.

René Chalupt (1885-1957)

Coup de coeur : Parade Jeunesse d’Eternité, roman de Zoé Balthus

« Parade » commence au chevet du poète Guillaume Apollinaire en 1916, revenu de la guerre avec un éclat d’obus fiché dans le crâne… Son meilleur ami Pablo Picasso lui annonce que Jean Cocteau, poète de 26 ans, lui propose de réaliser les décors d’un « ballet réaliste » qu’il veut créer pour les Ballets russes. Le compositeur Erik Satie est déjà de la partie.


En plein cœur du Montparnasse de la Première guerre mondiale, Zoé Balthus plonge dans le quotidien d’une jeunesse artistique démunie, seulement portée par la passion des arts, la beauté, la liberté de créer, l’amour de la vie. Personne ne soupçonne alors que ces jeunes gens composent une extraordinaire galaxie qui brillera pour l’éternité…

Lire la suiteCoup de coeur : Parade Jeunesse d’Eternité, roman de Zoé Balthus