Poésie : Hommage à Erik Satie

Arcueil ! Arcueil !
Sur un ordre de la mairie
On a repeint le ciel à neuf
Et le vieil aqueduc accueille
De folâtres holothuries.

arcueil3cheminees

Voilà si longtemps qu’il est veuf
De la défunte aqueduchesse
Que ses larmes sont sèches
Et archisèches.

D’avoir dansé sous ses arceaux
Le brelan des Gymnopédies,
Plusieurs jeunes filles de Sceaux
En sont encore tout étourdies.

Elles s’évanouissent dans les patronages
Et interrompent, c’est dommage,
Ce morceau en forme d’hommage.

René Chalupt (1885-1957)

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.