Conférence dessinée et expo BD

Expo Satie 2016

La médiathèque de Ploërmel propose une expo des planches de la bande dessinée « je m’appelle Erik Satie comme tout le monde » (éditions L’ŒUF, editions-loeuf.com) du 22 avril au 10 mai.

Le 21 avril à 16h, une conférence dessinée (illustrée en direct par le dessinateur Bé) sur la vie et l’œuvre de Satie présentée par l’auteure Mandragore.

Entrée libre

Les Gourmandises d’Erik Satie dans le Lot

Erik_Satie_portrait

« Les Gourmandises d’Erik Satie » est une invitation au voyage sur une terre fertile en émotions : celles des grands espaces.
Ce compositeur « Gymnopédiste – Phonométrographe » et poète insolite déroute ses contemporains et fascine par son inventivité et son espièglerie musicale.
Clément Griffault et Pascale Bessard, l’un au piano, l’autre aux mots, se répondent et inventent ensemble une façon poétique de saluer ses talents multiples.

Lire la suite

D’Arcueil à Orange : l’extrême droite et la musique

Erik Satie à Montmartre

Puisqu’il fut levé par Le Parisien un 1er avril, on a d’abord cru que ce lièvre aurait un goût de poisson – mais c’était plutôt un poison. La scène se passe à Arcueil, commune du Val-de-Marne mondialement célèbre pour avoir compté parmi ses administrés un certain Erik Satie. Les liens entre l’excentrique musicien et la ville où il est enterré étaient d’ailleurs si forts, qu’ils donnèrent naissance, en 1923, à « l’école d’Arcueil », regroupant quelques-uns de ses plus fervents disciples.

Or, le 31 mars dernier, l’ordre du jour du conseil municipal comportait une délibération sur le cent cinquantième anniversaire du « monsieur compositeur d’Arcueil », ainsi qu’il se désignait parfois – anniversaire que l’on célèbre ce 17 mai. A priori, pas de quoi s’écharper. Sauf qu’au lieu de tresser des couronnes à la gloire locale, un représentant du Front national a préféré lui tailler un costard. Denis Truffaut – c’est son nom – a même rhabillé pour l’hiver ce pauvre Satie, le traitant de « lâche », « hypocrite », « médiocre », « illuminé ».

« Citant le site Wikipédia », raconte Le Parisien, l’élu a brocardé l’auteur des Gymnopédies sous prétexte qu’il « s’est fait réformer, qu’il a été renvoyé du Conservatoire […], qu’il a créé un thème où le motif musical est reproduit 840 fois [les fameuses Vexations] ». Avant d’ajouter : « Pour moi, ça n’est pas un exemple à célébrer. Je refuse que l’argent public serve à honorer un membre du Parti communiste alcoolique [sic]. »

La suite sur Diapasonmag.fr

Erik Satie est un « alcoolique » du PCF selon le FN

Au_Chapeau_Melon

« Hypocrite », « lâche », « médiocre », « illuminé », « alcoolique »… Denis Truffaut, conseiller FN à Arcueil n’a pas ménagé le compositeur Erik Satie (1866-1925) lors du conseil municipal de jeudi.

Ce dernier intervenait dans le cadre d’une délibération autorisant le maire à solliciter des subventions extérieures à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de ce musicien qui a vécu et est enterré à Arcueil.

Citant Wikipedia, l’élu a taclé le fait que l’auteur s’est fait réformer, qu’il a été renvoyé du conservatoire de musique, qu’il a créé un thème où le motif musical est reproduit 840 fois […] « Pour moi, ça n’est pas un exemple à célébrer. Je refuse que l’argent public serve à honorer un membre du parti communiste alcoolique », ajoute Denis Truffaut. Des propos qui ont stupéfait l’assemblée. « Je lui ai dit que se contenter de Wikipedia pour se cultiver est dérisoire, indique le maire, Daniel Breuiller (EELV). Je l’ai invité à écouter la musique d’Erik Satie, à se demander pourquoi il est connu et apprécié dans le monde entier, pourquoi le musée d’Orsay célèbre Satie à l’occasion de l’exposition du Douanier Rousseau. J’ai souligné sa coopération avec Picasso, Picabia, Man Ray et tant d’autres artistes. Mais aussi son apport à notre commune. »

La ville a indiqué qu’elle ne dépasserait pas 50 000 € pour les festivités. « Ca ne me choque pas qu’on mette de l’argent, avance Dominique Jacquin (MoDem). Les seuls touristes qui viennent à Arcueil viennent pour Satie ». Quant à la tirade du FN : « C’est stupéfiant d’inculture et de rejet de la culture », conclut-il.

 

Source : Le Parisien du 1 avril 2016

Musée d’Orsay: représentation supplémentaire pour le public arcueillais

Amnesique

Inclassable ? Satie et le Douanier Rousseau : la classe !
La ville d’Arcueil fête le 150e anniversaire de la naissance d’Erik Satie, en attendant l’ouverture officiel de ce temps fort, le 17 mai, découvrez les mises en bouches. Ainsi, en partenariat avec le Musée d’Orsay, un parcours thématique est proposé autour du Douanier Rousseau et d’Erik Satie, deux artistes populaires ayant valorisé la banlieue et suivi leur propre voie.
• Vendredi 8 avril à 14h – spectacle Erik Satie, mémoires d’un amnésique d’Agathe Mélinand, suivi d’une rencontre avec la metteuse en scène.
Les services culturels disposent de quelques invitations et les mettent à disposition des Arcueillais.

Spectacle gratuit : réservations indispensables au 01 46 15 09 98