Satie ? Un souvenir horrifié, … mais avec le temps…

maman_couchee_lit

En flânant sur Internet j’ai trouvé un site remplit de souvenirs de famille, très bien illustré de vieilles photos de famille et parmi les nombreuses anecdotes, celle-ci :

C’est ainsi que maman m’avait souvent raconté avoir assisté à un récital de piano donné par Erik Satie, déjà âgé (il est mort en 1925 : maman avait 21 ans), revêtu de son éternel costume de velours gris dont on a, paraît-il retrouvé chez lui, à sa mort, toute une collection. Maman avait conservé de ce concert un souvenir horrifié. Il n’y avait dans cette musique, disait-elle, ni mesure, ni mélodie ; rien que des dissonances déplaisantes. Et si elle n’avait pas été placée dans une loge qui faisait d’elle le point de mire de l’assistance, nul doute qu’elle serait partie avant la fin du récital.

Bien des années plus tard, alors que jeune architecte j’habitais encore Rennes, maman vint passer quelques jours chez moi. Un soir, à l’improviste et pour voir sa réaction, je mets sans la prévenir un disque de Satie. Dès le début de la première Gymnopédie maman me dit: « c’est agréable cette musique.  De qui est-ce ?  » Je lui avouai qu’elle était de ce Satie qu’elle avait tant décrié.  Mais le temps avait passé et les oreilles de maman en avaient entendu d’autres…


Le temps guérit les blessures  😉

> Le site <

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.