David Montague : Suite

Littérature et cinéma superbement inspirés par la soif d’un bon repas pour les artistes : et voici une histoire de science-fiction conviviale pour les familles, habillée par Satie, à la fois complexe et sensée, que j’imaginais simplement comme un scénario feint et ludique pour le plaisir (dans le style primitif de « vers 1910 »)  artistiquement amélioré avec un charmant microphone à court-circuit, à marteau-Jacques, et une sonnerie de téléphone portable classique et stratégiquement placée en l’honneur de nos temps modernes de plus en plus « intéressants ». Et beaucoup d’écureuils mignons! (On ne peut jamais avoir trop d’écureuils.) De plus, il comprend un homme intelligent qui joue du violon avec ses orteils …sans blague. Tout comme Satie, cela peut sembler à l’origine quelque peu éloigné du mur, mais c’est vraiment raisonnable et réaliste.

 

 

 

Suite :

 

 

 

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.