Poésie : Hommage à Erik Satie

Arcueil ! Arcueil !
Sur un ordre de la mairie
On a repeint le ciel à neuf
Et le vieil aqueduc accueille
De folâtres holothuries.

arcueil3cheminees

Voilà si longtemps qu’il est veuf
De la défunte aqueduchesse
Que ses larmes sont sèches
Et archisèches.

D’avoir dansé sous ses arceaux
Le brelan des Gymnopédies,
Plusieurs jeunes filles de Sceaux
En sont encore tout étourdies.

Elles s’évanouissent dans les patronages
Et interrompent, c’est dommage,
Ce morceau en forme d’hommage.

René Chalupt (1885-1957)

La chambre (rêvée) d’Erik Satie … Suite

 

La chambre (rêvée) d’Erik Satie. Un peu plus de 1000 heures de travail, un peu plus de 300 heures de réflexion pour la mise en scène, des plans, des contacts (fructueux et infructueux), quelques angoisses… et une joie réelle que la boîte ait plu à l’arrivée. Vive Satie ! Et bientôt…

 

https://www.facebook.com/leboitographe/

Et à suivre sur le site:
https://lefoudebaussan.jimdo.com/

Le boîtographe

Coup de coeur : Album SATIE.150 de Joana Gama

 

Joana Gama véritable amoureuse de Satie nous offre un nouvel album SATIE.150, l’hommage pour notre Gymnopédiste est réussi, et quelle bonne surprise de nous offrir un ensemble de titres variés où d’autres compositeurs sont présents, John Adams, Carlos Marecos, Arvo Pärt, et Scriabin, rien d’anachronique, le lien entre ces compositeurs est juste, à travers le juste choix de ces compositions ils paraissent tous être les disciples de Satie, même Scriabin pourtant admirateur de Chopin a sa place. Erik Satie est bien sûr le compositeur le mieux représenté, les compositions variées sont choisies avec justesse. L’interprétation personnelle de Joana Gama est originale et remarquable, une autre dimension est donnée d’une manière agréable à certains titres, un univers minimaliste et nostalgique domine cet album. Voilà un bel hommage présenté dans une pochette sobre mais très belle qui ajoute encore au plaisir de ce pur moment de bonheur qui dure 64 minutes.

Achetez l’album chez l’éditeur

ou

Sur Amazon

 

La chambre (rêvée) d’Erik Satie

Ma passion pour le compositeur m’a incité à faire des recherches sur la fameuse chambre d’Arcueil si souvent décrite comme un lieu de désolation à la mort de Monsieur le Pauvre. Les recherches effectuées ont révélées, sinon des contradictions du moins des points de vue divergents quant à ce qui l’habitait. Au départ, il s’agissait de reproduire cette chambre dans son entièreté factuelle car je fabrique des boîtes dans lesquelles sont reproduits des lieux, célèbres ou fantasmés. Pour la chambre arcueillaise d’Erik Satie, j’ai opté pour une vision fantasmagorique. Un songe. Je propose aux internautes, tout comme moi passionné par le musicien, de suivre sur ma page Facebook l’évolution du travail de réalisation de cette boîte qui sera finalisée sous peu. Alors pour celles et ceux que ça intéressent, voici les liens :

Lire la suite