Satie en liberté : Allez-y !

Satie En Liberte

J’ai eu le plaisir d’assister au spectacle joué au Théâtre des Bouffes du Nord, Satie en liberté, le premier jour d’une série de 6 représentations, quel bonheur !

Écouter Madeleine Malraux joué au piano des œuvres de Satie mais aussi d’autres compositeurs avec une fraicheur et un talent énorme difficile de croire qu’a 95 ans oui 95 se produire sur scène et transmettre des émotions aussi fortes soit possible, et pourtant.

On perçoit la complicité avec François Marthouret qui récite et sert les textes de Satie avec humour et dérision, les mots sont subtiles et posés avec précision, François Marthouret réussit à nous emmener dans le monde fou de notre compositeur, l’auto-flagellation si propre au maître Satie est magnifiquement transmise au public. A la fin du spectacle on comprend que Satie n’est pas seulement compositeur de musique mais aussi compositeur de mots, seule une interprétation de qualité permets de mieux comprendre ce talent et ce spectacle nous a convaincu.

A la fin du spectacle les longs flots d’applaudissement du public ont vraiment émus Madeleine Malraux, prouvant la réussite complète de ce spectacle. N’oublions pas Karin Muller qui a conçue ce bonheur. Merci à tous.

N’hésitez pas, si vous êtes à Paris allez-y, plaisirs garantis.

>Bouffes du Nord

Si vous avez assistez au spectacle, merci de laisser vos commentaires.

4 réflexions au sujet de “Satie en liberté : Allez-y !”

  1. Pour les jeunes qui ne connaissent pas Madeleine Malraux, elle était déjà célèbre comme concertiste en 1946. C’était deux ans avant qu’elle épouse André Malraux, après avoir été la femme de son demi-frère Roland Malraux, mort dans la Résistance.

    Répondre
  2. Petite anecdote, le 1er jour de cette série de spectacle, Madeleine Malraux a joué 2 fois La Gnossienne N°1, le dernier morceaux programmé La Gymnopédie N°1 a été remplacée par cette fameuse Gnossienne, mais peu de personnes s’en sont aperçus et ce détail n’a pas gâché le plaisir de cette soirée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.