Erik Satie : Comme un rossignol qui a mal aux dents – France Culture

Erik_Satie_portrait

 

« J’ai un peu forcé la dose » disait-il. Et si ses postures provocatrices, son humour souvent féroce, le burlesque de ses multiples travestissements, cette légende qui le représente comme un amateur dénué de culture musicale, si tout cela n’était que l’ultime pied de nez que Satie adressa au monde ?

Erik Satie continue à susciter des controverses et des malentendus. Est-il donc risible, cet homme qui révolutionna la musique, qui fut reconnu par Ravel et Debussy qu’il influença, qui collabora avec l’avant-garde, Diaghilev, Cocteau, Picasso, Picabia ?

 

 

Lire la suite : France Culture

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.