Satie rencontre Georges Auric par Sempé

Interview de Jean-Jacques Sempé par P. DELAROCHE & P. ORY

Erik Satie ?

J’adore. Il y a deux jours, j’ai écouté une pièce de Satie. C’est incroyable : dire que ce petit monsieur avec ses lorgnions à composé cette musique que je trouve, moi, très profonde, très d’avant-garde, que ce petit monsieur à témoigner d’autant de profondeur, d’autant de sensibilité, et que ça nous vient d’un temps si lointain. Je l’imagine, partant à pied d’Arcueil… J’ai connu le compositeur Georges Auric. Il m’a raconté que, enfant il avait adressé une lettre* à Erik Satie. «J’aime beaucoup votre musique», lui avait-il écrit. «Si vous venez un jour boulevard des Batignolles, rendez-moi visite ; ça me ferait très plaisir, mais venez plutôt un jeudi».

Et un jour, on sonne à la porte. Et Georges Auric se trouve nez à nez avec Satie. Il le prie d’entrer. «Je suis venir voir votre père», dit-il au jeune garçon. Ce dernier lui indique que son père n’est pas là. Il lui demande l’objet de sa visite. Et Satie d’expliquer qu’il est venu suite à la lettre de son père. Le petit Auric lui apprend alors que c’est lui, et non pas son père l’auteur de la lettre. Pensez combien Satie était ravi ! Ça m’a profondément touché quand Auric m’a relaté cette merveilleuse histoire. J’avais en face de moi un bonhomme qui avait rencontré Satie, Satie qui était venu tout exprès à pied d’Arcueil à Paris pour le voir.

 

*Cette lettre à été écrite en 1913, Georges Auric avait 14 ans


Extrait paru dans le magazine « Lire » de Décembre 2011/Janvier 2012 N° M01974 

Merci à Miguel G.

1 réflexion au sujet de “Satie rencontre Georges Auric par Sempé”

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.