La quatrième gnossienne, on aime la jouer

4emegnossienne_bando

Jouer Satie est souvent un vrai plaisir pour un pianiste, on y trouve sur cette page de blog, des commentaires sur la 4ème Gnossienne mais aussi une interprétation personnelle de cette composition.

Ci-dessous, l’interprétation de la 4ème Gnossienne par Aldo Ciccolini effectivement jouée un peu trop vite.

Et ci-dessous la très belle version de Bojan Gorisek :

Cette fois bien trop lente, la version de Ulrich Gumpert

Votre avis ?

5 réflexions au sujet de “La quatrième gnossienne, on aime la jouer”

  1. Bonjour
    La version de Bojan est la meilleure au niveau tempo, je la joue aussi comme ça.
    C’est interresant de voir des personnes s’intéressant à Satie, je suis fan aussi. Je joue la 1 (la plus facile) la 3 et 4 et j’étudie aussi la 5 (la plus difficile pour mon niveau )
    Bonne continuation…

    • Ce n’est pas la 5ème gnossienne la plus difficile; je la joue assez facilement; celle qui est vraiment difficile, et de loin, est la 6ème gnossienne, parce qu’elle est tellement étrange, atypique, et pratiquement impossible à mémoriser; je joue aussi la 7ème gnossienne que j’ai réussi à apprivoiser, mais, avec la 6ème gnossienne, rien à faire, elle est tout simplement déroutante, inapprivoisable; je désespère d’arriver à la jouer facilement.

  2. Bonjour,

    Je n’avais jamais entendu la version de Ciccolini est sacrément rapide, c’en est affreux. Comme le remarque Gaëlle, la version de Gorisek semble aussi un peu trop rapide. Celle de Gumpert ne passe plus sur le lien de l’article, mais dispo sur Youtube, on la trouve effectivement trop lente, cette fois-ci.

    Les indications de tempo et de durée sur la partition Salabert (édition 1968, dans le recueil intégral) semblent avoir été ajoutées par Robert Caby. Ces indications disparaissent dans la réédition 2006 (Sept gnossiennes, Salabert) de cette même partition, pour ne plus laisser que l’indication « Lent » (édition dirigée par Ornella Volta).

    Il me semble avoir vu un fac-similé de la partition manuscrite cette gnossienne un jour et je n’ai pas souvenir d’une indication de tempo (encore moins de minutage) par Satie lui-même.

  3. Bonjour!

    J’adore aussi cette quatrième Gnossienne. Je la joue également. Sur ma partition (Editins Salabert) la durée est précisée (3 minutes 33) et le tempo : noire = 54). Je ne sais pas si ce tempo a été précisé par Eric Satie lui-même, mais si on part de cette hypothèse Aldo Cicciolini met presque 2 minutes de moins et Bojan Gorisek est encore bien trop rapide : presque 1 minutes de moins.
    Dans l’attente d’une éventuelle réponse,
    Gaëlle

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.