Correspondance avec Valentine Gross

Cette jolie réalisation vidéo montre une lettre écrite en septembre 1918 par Satie et envoyée à son amie Valentine Gross, on y voit sa plume (numérique) se déplacer sur le papier, cependant après le passage : où il gagnerait son pain il manque ces deux paragraphes

N’importe où. Les besognes les plus basses ne me répugneraient pas, je vous le certifie.
Voyez au plus vite : je suis à bout & ne puis attendre.

L’art ? Voici un mois ….

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.